Comment contrer la chute des ventes e-commerce pendant l’été

20 juin 2022

Pourquoi le e-commerce tourne-t-il au ralenti pendant l’été ?

L’été peut sembler long dans le domaine du commerce électronique. Et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi : les gens ont davantage tendance à sortir de chez eux, les entreprises conservent leurs nouveaux produits bien au chaud pour les périodes très commerciales, et c’est évidemment le moment des vacances à l’étranger.

Cette année, la période estivale pourrait s’avérer plus difficile encore pour les e-commerçants. Avec une croissance européenne au ralenti, l’inflation s’impose partout et les ventes en ligne s’effondrent. Le pouvoir d’achat des consommateurs diminue et le commerce de détail en subit les conséquences : les habitants du vieux continent achètent moins en raison de l’incertitude de la situation politique et de l’augmentation générale du coût de la vie.

En Belgique, le taux d’inflation est le plus élevé depuis 40 ans. C’est en grande partie du à la crise énergétique et à l’augmentation du prix des denrées alimentaires. Selon la Banque Nationale de Belgique (BNB), le taux d’inflation s’approche du niveau le plus élevé jamais atteint, qui avait été enregistré en 1982.

Augmenter les ventes même lorsque les dépenses sont en baisse ? C’est possible. Pour vous aider à sortir de cette léthargie estivale et garder votre entreprise en grande forme, nous vous avons listé quelques conseils. Dans cet article, vous découvrirez :

– Les tendances estivales du commerce électronique
– Des astuces pour stimuler les ventes pendant les mois les plus calmes
– Des conseils d’experts du e-commerce pour surmonter ce passage à vide

FR - In text visual-1

Les tendances estivales du e-commerce

  • Chaque année et partout dans le monde, le trafic sur les sites e-commerce a tendance à baisser significativement entre juillet et septembre, avant d’augmenter à nouveau à l’approche du Black Friday.
  • Une étude a d’ailleurs révélé que les beaux samedis d’été étaient généralement les journées les moins rentables pour la vente en ligne.
  • À l’inverse, lorsque les températures dépassent 18 degrés, les supermarchés britanniques enregistrent une hausse des ventes de 22 % pour les sodas et de 20 % pour les jus de fruits, un chiffre qui atteint même 90 % pour les meubles de jardin.

Mais tout le monde n’a pas la chance de faire son beurre avec les boissons fraiches ou les chaises longues. Si l’été peut être une période très creuse pour de nombreux détaillants en ligne, les choses ne sont pas perdues d’avance pour autant.

« En tant que petite entreprise de commerce électronique, il peut être difficile de maintenir les ventes tout au long des mois les plus calmes, mais nous avons trouvé quelques astuces », explique Aaliyah Brookes, responsable de l’expérience client chez Twipes, entreprise de lingettes biodégradables.

« L’une des façons de tirer profit de la période estivale est d’exploiter les festivals. Les gens aiment sortir pour profiter du soleil, que ce soit en famille ou entre amis. Tout le monde y trouve son compte et est prêt à acheter une nouvelle tenue ou l’article en vogue à ce moment-là ».

5 conseils pour vaincre la récession estivale du e-commerce

Si vous n’avez pas de produits adaptés à l’été ou qui plaisent particulièrement en cette saison, il y a toujours des choses à mettre en place pour stimuler les ventes lors de ces mois plus creux. Vous trouverez ici cinq conseils pour redynamiser vos ventes pendant l’été.

1 Assurez-vous que votre site est adapté au mobile

Tout le monde déteste les sites Web lents et mal conçus. L’abandon de panier est la bête noire des boutiques de commerce électronique, que ce soit aux USA, en Chine ou en Europe. Des études montrent que dans certains secteurs, entre 50 et 70 % des personnes (voire plus) abandonnent leurs paniers et ne finalisent pas leurs achats.

  • Les sites qui mettent longtemps à charger ont un taux de conversion bien moindre que les sites rapides. Utilisez moins de fenêtres pop-up, activez la compression des fichiers et réduisez la taille des images pour gagner quelques millisecondes sur le temps de chargement de votre site.
  • Essayez d’apporter des modifications à votre site mobile et voyez si le comportement des visiteurs s’en trouve changé.
  • Utilisez Google Optimise pour effectuer des tests et voir ce qui attire le plus de gens.
  • Consultez notre guide sur l’utilisation du commerce mobile pour développer votre activité.

FR - In text visual-2

Avec une dynamique d’essais/erreurs, ces tests peuvent vous aider à augmenter les conversions, le temps passé sur votre site et d’autres paramètres qui boosteront vos ventes. Toute amélioration que vous pourrez apporter afin de réduire les abandons de panier renforcera votre activité.

« Ayez une très bonne accroche sur votre page d’accueil pour attirer les clients et les encourager à acheter », explique Brandon Wilkes, responsable du marketing pour le détaillant électronique The Big Phone Store. « Augmentez l’impact de votre proposition en énonçant succinctement les avantages de vos produits. Vous pouvez ainsi mettre en avant votre argument de vente unique (USP) et refléter la personnalité de votre marque. »

#2 Entamez une conversation avec vos clients

Qui cracherait sur un brin de causette ? Les applications de messagerie, les chatbots, les représentants en live vidéo et les assistants vocaux peuvent vous aider à vendre plus, et mieux. Ce qui est génial avec ces solutions, c’est qu’elles vous permettent d’avoir des conversations personnelles avec vos clients au lieu de leur adresser un message de masse.

C’est ce qu’on appelle le commerce conversationnel. Le fait d’être réactif et d’aider à répondre rapidement à toute question peut contribuer à mettre vos acheteurs en confiance. Un paramètre essentiel dans la décision d’achat et qui se reflètera sur le taux de conversion. Et même si ces conversations ne débouchent pas sur une vente, vous aurez probablement appris quelque chose sur vos clients en cours de route. Après tout, établir de bonnes relations avec vos clients n’est jamais inutile.

summer-ecommerce-tips-3

#3 Reprenez la main sur votre stock

Autre levier à activer avant l’été : faire le point sur votre stock. Lorsqu’arrive le mois de juin, il vous reste peut-être d’anciens articles du printemps ou de l’hiver dernier. Ils n’ont pas rencontré le succès que vous espériez, et ils prennent la poussière. C’est loin d’être idéal, pour plusieurs raisons :

  • Un stock trop important engendre des coûts de stockage, de casse et parfois même des taxes.
  • Ce surplus occupe un espace qui pourrait être nécessaire pour de futurs produits ou dédié à des marchandises de plus grande valeur.
  • Cela veut dire qu’il serait peut-être utile de revoir vos prévisions d’inventaire (la façon dont vous planifiez votre stock).

En triant votre stock avant l’été, vous n’aurez plus à gérer les problèmes qui en découlent pendant les périodes les plus chargées de l’année. Organisez des ventes flash pour écouler les produits excédentaires. Vous n’en obtiendrez peut-être pas le prix plein, mais une rentrée est une rentrée. Sans oublier que vous libèrerez de la place pour optimiser votre stock, et ainsi mieux le gérer.

FR - In text visual-4

#4 Réévaluez votre processus d’envoi

Prenez également le temps de vérifier vos frais d’expédition et de service et assurez-vous qu’ils ne prennent pas vos clients de court. Une modification alléchante pendant l’été pourrait inciter les acheteurs réticents à franchir le pas.

  • Selon une étude réalisée en 2022 auprès de plus de 4 000 acheteurs, les frais d’expédition sont la principale cause d’abandon de panier, derrière les frais et les taxes.
  • Offrir la gratuité des frais de port est une solution. Vous pouvez limiter vos coûts en proposant des offres groupées de produits ou en intégrant déjà les frais d’expédition dans le prix initial de l’article.
  • Si vous ne pouvez pas offrir la gratuité des frais de port, envisagez de proposer des remises ou d’autres avantages que les acheteurs percevront comme une compensation équitable de ces frais.

#5 Commencez à vendre hors frontières

Se tourner vers l’international peut aussi permettre de passer au-dessus de cette pause estivale. Comme l’été n’arrive pas partout au même moment sur notre planète, le commerce transfrontalier peut être un excellent moyen de transférer les produits qui ne sont pas en saison sur votre marché national vers ceux où ils le sont. Une étude de Visa GME a révélé que 87 % des responsables e-commerce considèrent les ventes transfrontalières comme l’un des principaux moteurs de leur croissance future.

summer-ecommerce-tips-5

Si vous envisagez de vous lancer à l’international (ou simplement d’affiner votre stratégie), consultez notre guide des paiements transfrontaliers pour exceller sur de nouveaux marchés.

Déjouer la baisse d’activité du e-commerce pendant l’été

Vous l’aurez compris : l’été n’est pas forcément un mauvais moment à passer. En prenant un peu de recul, vous pouvez tirer profit de cette période pour développer et améliorer votre activité, la préparant ainsi pour les saisons les plus chargées.

Des paiements sans effort avec Mollie

Mollie a pour mission d’aider les entreprises de toutes tailles à se développer. Pour ce faire, nous proposons un produit de paiement fluide, qui offre un onboarding facile, des prix transparents et toutes les principales méthodes de paiement dont vos clients ont besoin. Vous leur offrez ainsi une expérience de paiement simple et localisée, pour un meilleur taux de conversion. Apprenez-en plus sur les paiements avec Mollie, ou découvrez davantage de conseils qui vous aideront à vous développer.