Que sont les commissions d'interchange ? Explications

29 juin 2022

Qu’est-ce qu’une commission d’interchange ?

Vous voulez comprendre ce que sont les commissions d’interchange et comment elles sont calculées ? Cet article vous explique leur fonctionnement, les différents coûts liés aux paiements par carte, la réglementation et les différents modèles de tarification pour votre entreprise.

Définition des commissions d’interchange

La commission d’interchange est le montant qu’une entreprise doit payer chaque fois que son client effectue un paiement avec une carte de crédit ou de débit. Elle est versée à la banque émettrice du client - ou la banque qui a délivré la carte au client - pour couvrir différents coûts, comme les frais de traitement de la transaction et les frais de gestion des processus et risques financiers.

Comment fonctionnent les commissions d’interchange ?

Chaque fois qu’un client effectue un achat par carte, l’acquéreur - la banque ou l’institut financier qui acquiert les fonds pour une entreprise auprès de son client - verse à la banque émettrice une commission d’interchange. L’entreprise reverse ensuite cette commission à l’acquéreur dans le cadre de ses frais de traitement généraux.

Quand vous dirigez une entreprise, le traitement des paiements par carte se traduit généralement par le versement de divers frais. Les trois principaux types de frais sont les suivants :

- Commission d’interchange : Les frais que la banque émettrice du titulaire de la carte ajoute pour couvrir les coûts.
- Frais du réseau de carte : Les frais que le réseau de carte facture pour l’utilisation de son réseau.
- Frais de l’acquéreur/du PSP : Les frais que l’acquéreur vous facture pour encaisser les fonds de vos clients.

Pour accepter les paiements par carte, un acquéreur doit être agréé par les réseaux de cartes correspondants et soit s’associer à un prestataire de services de paiement (PSP) soit être lui-même un PSP.

In text visual 1 FR

Comment sont calculées les commissions d’interchange ?

Le montant de la commission d’interchange peut varier selon plusieurs facteurs :

  • Le type de transaction (carte présente, carte non présente, paiements en ligne, paiements en point de vente)
  • Le secteur d’activité de votre entreprise
  • Le type de carte utilisé (débit, crédit, commerciale, etc.)
  • Les pays concernés par la transaction (international, national, etc.).

Le montant de la commission d’interchange correspond à un pourcentage de chaque transaction. Si vous utilisez un PSP, ce dernier regroupe dans un seul montant l’ensemble des frais associés au traitement des paiements par carte.

Les commissions d’interchange représentent l’essentiel du coût que vous devez payer pour le traitement des transactions. Elles représentent généralement entre 70 et 85 % du total des frais.

Quel est le montant des commissions d’interchange ?

D’une manière générale, les commissions d’interchange liées aux transactions par carte de consommateur au sein de l’Espace économique européen (EEE) sont plafonnées à :

  • 0,3 % de la transaction pour les cartes de crédit
  • 0,2 % de la transaction pour les cartes de débit

Pour connaître les taux actuels, vous pouvez consulter le site Internet du système de carte concerné. Vous y trouverez les dernières informations sur les commissions d’interchange européennes pour Visa et Mastercard :

Certains réseaux de cartes, comme American Express, ne publient pas leurs taux en ligne.

Réglementation des commissions d’interchange

Il y a peu de temps encore, il n’était pas facile de savoir comment les commissions d’interchange étaient fixées et calculées. En Europe, cela a changé en 2015 avec l’introduction du règlement sur les commissions d’interchange (IFR) dans l’Espace économique européen.

En abaissant les commissions d’interchange, le règlement visait à réduire les coûts des transactions pour les consommateurs et à promouvoir la concurrence dans le secteur financier. Il a également contribué à supprimer les obstacles et les restrictions sur les opérations transfrontalières. Aujourd’hui, les commissions d’interchange dans l’EEE sont parmi les plus faibles du monde et elles sont plafonnées dans toute la région pour les cartes de consommateurs.

Le Royaume-Uni était soumis au règlement IFR mais la situation a changé depuis le Brexit. Le règlement UK IFR régit désormais les commissions et taux d’interchange de la région.

In text visual 2 FR

Modèles de tarification pour les transactions par carte

Maintenant que vous en savez plus sur les coûts liés au traitement des transactions par carte, examinons les différentes structures de tarification pour les entreprises. Deux types de tarification sont le plus souvent utilisés, à savoir Interchange++ et la tarification mixte.

Interchange++ (ou Interchange Plus Plus)

Avec cette tarification, vous connaissez le détail des coûts liés au traitement des transactions par carte (frais de l’acquéreur/du PSP, frais du réseau de carte, commission d’interchange). Vous savez donc exactement combien vous payez au-delà du taux d’interchange sur chaque transaction.

Certaines entreprises préfèrent ce modèle car il leur permet de connaître le coût réel du traitement de leurs paiements par carte. Mais cette tarification peut être complexe pour les rapprochements bancaires et il exige de maîtriser des outils comptables spécifiques. Les grandes entreprises l’utilisent souvent.

Tarification mixte

Le modèle de tarification mixte signifie que vous payez des frais collectifs pour une transaction, peu importe le type de transaction. Avec ce modèle de tarification, un seul coût apparaît plutôt que le détail des frais individuels (commissions d’interchange de cartes, frais d’acquéreur, etc.).

Le modèle de tarification mixte permet de comprendre ce que vous allez payer pour chaque transaction sans voir le détail des coûts. Ce modèle permet aux entreprises avec des transactions constantes de connaître le taux exact qu’elles paieront pour chaque transaction.

De nombreuses PME préfèrent ce système car il ne nécessite pas de rapprochement bancaire complexe et contribue à les protéger contre toute augmentation inattendue des frais du réseau de carte ou des commissions d’interchange.

Nous décrivons ci-après le fonctionnement de chaque type.

In text visual 3 FR

Les paiements avec Mollie

Mollie propose une solution de paiement qui vous permet d’accepter plus de 25 méthodes de paiement et d’offrir à vos clients un parcours de checkout optimisé pour la conversion ainsi qu’un ensemble d’intégrations puissantes pour votre entreprise et d’autres avantages pour développer votre activité. Cerise sur le gâteau, nous affichons des prix transparents, sans frais cachés ni contrat verrouillé.

En savoir plus sur les paiements avec Mollie ou découvrir d’autres conseils pour vous aider à développer votre entreprise.