Paiements online et offline : quand la frontière tend à disparaître

31 mai 2022

Choisir et payer un latte macchiato via un QR code ? Craquer pour un cornet de frites et le commander sur le kiosque de paiement installé dans la friterie ? Depuis la pandémie, ces comportements n’ont plus rien d’étonnant. À mesure que la frontière entre offline et online s’estompe, ces nouvelles habitudes semblent être là pour durer. Et c’est une bonne chose : combiner les paiements numériques et les technologies d’achat sur place est aussi avantageux pour les commerçants que pour les consommateurs. Facile et efficace, en résumé.

Votre restaurant est très fréquenté et souvent complet ? Ce succès est évidemment positif, mais vous et votre équipe devez travailler d’arrache-pied pour tenir le rythme. Une plateforme de commande pourrait être une solution intéressante. Vous placez un QR code sur les tables et les clients le scannent avec leur smartphone. Sur leurs écrans s’affichera votre menu, et ils pourront également passer commande et payer immédiatement sur leur mobile via Mollie. De votre côté, vous voyez la commande arriver sur votre système de caisse enregistreuse et vous pouvez directement vous mettre au travail. Facile, non ?

Hospitality Group MTM, une entreprise qui gère plusieurs lieux de restauration à Gand, utilise des QR codes reliés aux paiements via Mollie dans ses bars et restaurants. Idem pour le parc de vacances Center Parcs. Grâce à leurs QR codes, vous pouvez facilement consulter le menu de leurs restaurants, réserver des activités et même faire vos courses.

Moins de risques d’erreurs

Si vous êtes propriétaire d’une friterie, d’une pizzeria ou de toute autre entreprise de vente à emporter, un kiosque de paiement est également une solution très pratique. Les clients font leur choix via la borne et y règlent leur commande, puis patientent le temps que vous la prépariez. Vous n’avez plus besoin de la noter sur un bout de papier, ce qui réduit drastiquement les risques d’erreur humaine (ce client n’aurait-il pas commandé trois fricadelles au lieu de deux ?).

De Frietschap, une friterie qui promet les meilleures frites de Gand, travaille déjà avec ce système de kiosques afin d’accélérer et d’améliorer le processus de commande. Le paiement sur le kiosque se fait via Mollie, avec un QR code.

Générer votre propre QR code

Mais ces petits codes ne sont pas seulement intéressants pour les restaurants et les bars. Toutes les entreprises peuvent en tirer profit. Vos factures sont envoyées par courrier ou par e-mail ? Qu’importe : apposez un QR code sur le document papier ou numérique et il y a de fortes chances pour que vos clients règlent votre facture beaucoup plus rapidement. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est très facile. La Mutualité socialiste, par exemple, utilise depuis un certain temps les QR codes sur ses factures. Le client n’a plus qu’à le scanner et le tour est joué. Un geste beaucoup moins compliqué qu’un virement bancaire ou qu’une transaction manuelle dans une application bancaire.

En parlant d’applications, celle de Mollie vous permet de générer facilement un QR code. Si vous n’avez pas de plaquette ou d’autocollant avec un QR code dans votre boutique, vous pouvez quand même encaisser le paiement grâce au code créé sur l’application Mollie. Plus besoin de retourner les portefeuilles à la recherche de billets ou des cartes bancaires, et adieu les terminaux de paiement !

blurry lines article in-text image

Trop impersonnel ? Pas du tout

D’accord, c’est efficace et pratique. Mais est-ce que ça ne deviendrait pas un peu trop impersonnel, pour le coup ? Personne pour saluer les clients à table et leur parler de la pluie et du beau temps pendant la prise de leur commande. Niveau interaction, c’est le retour au néant.
Que du contraire ! Quand elles auront lieu, les interactions seront plus profondes et plus utiles. Prenons un exemple : un client s’installe dans un café en sachant d’avance ce qu’il veut commander. Il sort son smartphone, scanne le QR code, scrolle dans le menu pour trouver sa boisson et hop, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il a déjà payé. Tout s’est passé en douceur. Le client de la table d’à côté hésite. Un espresso ? Un cappuccino ? Un latte ceci ou un latte cela ? Comme le premier client a déjà commandé en ligne, le barista pourra consacrer toute son attention à l’indécis pour l’aider à faire son choix.

Tout le monde y gagne

Pour de nombreuses entreprises, le flou entre online et offline est intéressant. Des outils tels que les plateformes ou les kiosques de commande vous permettent de faire tourner votre business avec moins de personnel. Mais en même temps, ce personnel peut travailler plus efficacement et être plus disponible pour le service client. Sans oublier qu’il y a de fortes chances que les consommateurs commandent plus que prévu. « C’est tellement facile avec un QR code, alors pourquoi hésiter à reprendre de suite un second café ? », argumentent de nombreux clients. En deux ans à peine, les QR codes sont devenus partie intégrante de notre quotidien. Les consommateurs ont rapidement appris à les utiliser et les liens de paiement ainsi que les kiosques sont maintenant ancrés dans nos habitudes. Une bonne habitude, car il est désormais évident que tout le monde a à y gagner. Plus d’efficacité pour le commerçant, et une expérience plus fluide pour le client.