Le rapport sur le e-commerce européen : 5 points essentiels à retenir

13 septembre 2022

Juste au moment où les choses semblent revenir à la normale, tout change à nouveau. La pandémie a transformé le paysage du e-commerce, et alors que nous nous installons dans le monde post-pandémie, les choses changent à nouveau. Aujourd’hui, le boom est terminé et les temps sont plus durs. Les entreprises en ligne s’adaptent, mais il n’est pas toujours facile de répondre aux attentes actuelles des acheteurs, voire de les surpasser.

Les attentes des consommateurs dans un monde post-pandémie

Pour aider, nous avons interrogé 3 000 consommateurs européens sur leur comportement d’achat en ligne et sur ce que les commerçants doivent proposer pour augmenter leurs ventes, réduire les abandons de panier et favoriser la fidélité à leur marque.

Le rapport dévoile l’évolution du e-commerce et la manière dont les consommateurs font désormais leurs achats en ligne. Il met en lumière certaines des mesures clés que les commerçants doivent prendre pour augmenter leurs conversions, maximiser leurs ventes et inciter les clients à revenir. Il présente également une analyse approfondie de plusieurs des plus grands marchés européens du e-commerce. Téléchargez le rapport complet ou poursuivez votre lecture pour découvrir quelques-uns des principaux enseignements que nous avons tirés :

1. Comment le comportement des consommateurs a changé

L’augmentation de la part du e-commerce pendant la pandémie était évidente, mais notre étude montre que les acheteurs en ligne sont là pour rester, avec 35% qui déclarent faire plus d’achats en ligne après la pandémie. Ce changement est motivé par les prix plus bas qu’ils obtiennent en ligne et les options d’expédition transparentes que les e-commerçants proposent, notamment des délais de livraison pratiques et des retours gratuits.

EU-Ecommerce-Report-In-text-visual-1

2. Les perspectives économiques

Les facteurs macroéconomiques ont un effet sur l’ensemble des pays du monde, et les consommateurs européens sont pessimistes quant aux perspectives économiques pour l’année à venir. Au total, plus de la moitié (52 %) déclarent qu’ils pensent que la situation économique de leur pays va se détériorer au cours des 12 prochains mois. Notre étude montre que les dépenses en ligne seront considérablement affectées si ces perspectives se réalisent, ce qui signifie que les entreprises pourraient devoir faire plus avec moins pour résister à la tempête.

3. L’importance des paiements

Un thème qui revient tout au long de notre rapport sur le e-commerce européen et qui rassemble les consommateurs est celui des paiements. En effet, 87 % des consommateurs affirment qu’il est important que les commerçants proposent leurs méthodes de paiement préférées lorsqu’ils effectuent des achats en ligne.

EU-Ecommerce-Report-In-text-visual-2 (1)

Nos données montrent également les méthodes de paiement préférées des consommateurs de chaque pays, qu’ils achètent auprès d’un commerçant en ligne local ou hors des frontières. Elles montrent également comment les méthodes et l’infrastructure de paiement d’un commerçant influencent les décisions d’achat, les abandons de panier et la fidélité. Par exemple, offrir une méthode de paiement rapide et efficace est le principal facteur pour convaincre les consommateurs d’acheter chez un commerçant.

4. Comment attirer les acheteurs (et réduire les abandons de panier)

Nos recherches montrent comment les consommateurs décident où faire leurs achats, les mécanismes qui les conduisent à acheter et ce que les commerçants doivent faire pour les convaincre d’acheter.
Par exemple, les commerçants doivent offrir aux consommateurs des options de livraison gratuite, tandis que les abandons de panier sont motivés par des inquiétudes quant à la sécurité des paiements et à des frais d’expédition ou des taxes élevés.

Generally, these trends align across Europe, including how consumers shop. Almost half (48%) of respondents say they use international retail wholesalers such as Amazon as their default choice for online purchases. But there are nuances in each market, such as that Dutch consumers are more likely to go directly to a retailer’s online store or that UK consumers are the most likely to scale back online spending if the economic situation worsens in the coming year.

EU-Ecommerce-Report-In-text-visual-3

5. Le commerce électronique évolue différemment en Europe

Le rapport sur le e-commerce européen montre comment le commerce électronique évolue en Europe. France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni et Autriche - leurs consommateurs ont des préférences qui ne concordent pas toujours. Par exemple, les consommateurs belges sont plus susceptibles de faire leurs achats en magasin qu’en ligne au cours des 12 prochains mois que le reste de l’Europe, et les consommateurs français sont plus susceptibles d’être préoccupés par les paiements non sécurisés.

Satisfaire les acheteurs pour augmenter les ventes

Si vous êtes à la tête d’une entreprise de e-commerce, le rapport sur le e-commerce européen indique les mesures clés que vous devez prendre pour répondre aux attentes des consommateurs et optimiser votre activité sur les différents marchés.

Vous souhaitez accéder à l’intégralité du rapport ? Téléchargez-le pour découvrir :

  • Les perspectives économiques des consommateurs européens
  • Les dernières tendances d’achat des consommateurs
  • Ce que vous pouvez faire pour surpasser leurs attentes
  • La raison pour laquelle 60 % des acheteurs abandonnent leur panier
  • Les principaux leviers de fidélisation des clients
  • Une analyse approfondie des principaux marchés européens

Téléchargez le rapport sur le e-commerce européen ici.