Paiements transfrontaliers : un guide pour votre entreprise

Explorer les paiements par-delà les frontières

Au cours de l’Histoire, les grands explorateurs sont ceux qui ont su utiliser les outils à leur disposition pour partir à l’aventure et découvrir de Nouveaux Mondes ; ce sont les voiles et les étoiles qui les ont aidés à traverser les mers et à cartographier des territoires jusque-là inexplorés. Les outils ont désormais évolué, mais le principe reste le même. Sans oublier qu’aujourd’hui, tout le monde peut se targuer d’être un explorateur : les smartphones et applications nous permettent de naviguer dans des villes et pays inconnus, et les entreprises plantent leurs drapeaux sur de nouveaux marchés avec des produits, des partenariats et des méthodes de paiement adaptés.

Tout comme pour les voyageurs, la monnaie utilisée par les commerçants a elle aussi évolué. Les Romains utilisaient autrefois le sel pour payer leurs marchandises, et sur la route de la soie, les pièces byzantines passaient de main en main. De nos jours, ce sont la technologie et la législation qui se mettent au service du commerce transfrontalier. Les processeurs de paiement, les néobanques et autres fintechs s’efforcent de simplifier les flux financiers, rendant ainsi la maîtrise de nouveaux marchés plus accessible que jamais.

FRIn text visual -1 (grey map)

Tout ça pour dire que si vous êtes à la tête d’une entreprise, il existe une multitude de services financiers qui peuvent vous aider à vous aventurer dans de nouvelles zones géographiques afin de conquérir de nouveaux clients. Les experts prévoient que les ventes transfrontalières directes aux consommateurs augmenteront de 17 % par an jusqu’en 2026, date à laquelle elles atteindront environ 2 000 milliards d’euros.

Afin d’en tirer parti, vous devez comprendre les outils et les processus qui peuvent vous aider à exceller sur ces nouveaux marchés, et cet article est là pour vous y aider. Nous allons y explorer le fonctionnement des paiements transfrontaliers, vous expliquer le traitement des paiements en ligne internationaux et les options disponibles, pour enfin vous conseiller les méthodes de paiement les plus adaptées au commerce transfrontalier.

Les paiements transfrontaliers : de quoi s’agit-il ?

Les paiements transfrontaliers sont des transactions entre des banques, des institutions financières, des entreprises ou des particuliers basés dans différents pays.

Ces paiements transfrontaliers sont principalement effectués par virement bancaire, par carte de crédit ou à l’aide de méthodes de paiement alternatives telles que les portefeuilles numériques et les options spécifiques à certaines régions (comme le virement bancaire SEPA pour l’Europe).

Il existe deux principaux types de paiements transfrontaliers :

1. Les paiements transfrontaliers de détail : ces paiements sont généralement effectués entre les entreprises et les consommateurs. Ils comprennent aussi les transferts de fonds, c’est-à-dire l’argent que les migrants envoient dans leur pays d’origine.

FRIn text visual -2-retail payments

2. Les paiements transfrontaliers de gros (ou interbancaires) : ces paiements sont généralement effectués entre des banques ou d’autres institutions financières. Ils comprennent les emprunts et les prêts, les opérations de change et les paiements liés à la négociation d’actions et de dettes.

FRIn text visual -2-wholesale payments

Les gouvernements et les entreprises mondiales utilisent également ces paiements pour les transactions liées à l’importation et à l’exportation de marchandises et autres échanges financiers.

En raison de leur complexité, les paiements transfrontaliers peuvent être plus coûteux et plus lents que les paiements nationaux. Pour les entreprises, ils comportent généralement plus de risques et peuvent être difficiles à gérer.

Heureusement, des initiatives sont en cours pour rendre les paiements transfrontaliers plus rapides, moins chers et plus simples. En fait, en 2020, le G20 a même donné la priorité à l’amélioration de l’infrastructure mondiale qui les prend en charge, citant les avantages considérables que cela aurait pour les personnes, les entreprises et les gouvernements du monde entier.

Le fonctionnement des paiements transfrontaliers

Tout comme vous ne partiriez jamais en voyage sans savoir lire de façon éclairée votre carte (ou, de nos jours, sans l’application Google Maps sur un téléphone chargé), il est utile de comprendre comment fonctionnent les paiements internationaux si vous souhaitez les accepter ou vendre vos produits à l’étranger. Il est donc temps de nous plonger dans le système de paiement international.

Pour bien comprendre, examinons d’abord les transactions transfrontalières les plus simples, à savoir celles qui se produisent lorsque de l’argent est envoyé entre deux banques en relation directe (banques fictives qui restent dans le thème de l’exploration) :

FRIn text visual -3

Ici, la Banque Amundsen envoie un message à la Banque Baret lui demandant d’effectuer un paiement pour son client. La Banque Baret crédite ensuite le compte du client final avec les fonds.

Comme il s’agit d’un paiement transfrontalier, c’est ici que les choses deviennent un peu plus complexes :

– Un changement de devise peut être nécessaire

– Des taux de change doivent être appliqués

– Des frais de transaction internationale doivent être payés

Heureusement, les systèmes bancaires, les institutions financières et les fintechs sont généralement au rendez-vous pour gérer ces flux de paiement. Lorsqu’un paiement est initié, les banques et autres sociétés financières envoient des informations pour transférer les fonds.

Cependant, il est utile de rappeler que les devises ne circulent la plupart du temps que dans un seul pays (bien qu’en Europe, nous disposons de l’euro et du SEPA pour fluidifier le processus). Cela signifie que lors des paiements transfrontaliers, l’argent n’est pas physiquement transféré à l’étranger. À la place, les banques possèdent des comptes dans d’autres pays et fournissent des comptes aux banques d’autres pays. De cette façon, elles peuvent effectuer des paiements dans des devises différentes.

Évidemment, les banques ne sont pas toujours en relation directe. Dans ce cas, elles utilisent un intermédiaire, appelé banque correspondante. C’est ce qu’on appelle la correspondance bancaire. Ce type de flux monétaire joue un rôle crucial pour garantir le traitement correct des paiements internationaux. Plusieurs banques correspondantes peuvent être impliquées dans une même transaction, ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires.

Le schéma ci-dessous est sans doute plus parlant :

FRIn text visual -4

Le flux de paiement du e-commerce transfrontalier

Pour expliquer les transactions transfrontalières dans l’univers du e-commerce, nous allons nous référer à un consommateur imaginaire — appelons-le Mike. Mike est sur le point d’utiliser sa carte de crédit pour acheter du matériel d’escalade à un détaillant en ligne situé dans un autre pays. Il passe à la caisse et confirme le paiement. C’est alors que commence le voyage.

Tout d’abord, les informations relatives à sa carte doivent être saisies et cryptées. C’est généralement la passerelle de paiement ou le prestataire de services de paiement utilisé par le détaillant en ligne qui s’en charge.

La passerelle envoie ensuite la demande d’autorisation de paiement et les informations de la transaction à la banque acquéreuse (ou à l’institution financière qui traite les paiements par carte du détaillant en ligne).

La banque acquéreuse envoie alors une demande à la banque de Mike (la banque émettrice) via le réseau de cartes afin d’obtenir l’approbation de la transaction. La banque émettrice approuve le paiement et en informe la banque acquéreuse. La banque acquéreuse autorise alors la transaction et le site web du commerçant envoie Mike vers une page de confirmation pour l’avertir que le paiement est finalisé.

Tout ceci se passe presque instantanément. Voici schématiquement à quoi ça ressemble :

FRIn text visual -5

C’est plus clair, non ? Mais attendez, ce n’est pas fini. Si vous faites partie d’une entreprise qui vend à l’international (ou qui envisage de développer son e-commerce hors-frontière), il y a certains éléments supplémentaires à prendre en compte.

Accepter les paiements internationaux — les éléments à prendre en compte

La meilleure façon d’accepter les paiements internationaux

Vous comprenez maintenant mieux les paiements transfrontaliers. Mais si vous envisagez de vendre à l’international, il y a d’autres éléments à prendre en compte sur la manière d’accepter les paiements en ligne. Après tout, toute aventure réussie commence par un pas dans la bonne direction.

Tout d’abord, réfléchissez aux marchés sur lesquels vous souhaitez vendre. Ou, plus précisément, aux clients auxquels vous allez vendre sur ces marchés. Posez-vous ces questions :

– Quelles sont leurs méthodes de paiement préférées ?

– Quelle langue parlent-ils ?

– Quelle monnaie utilisent-ils ?

– Quelles sont les réglementations en vigueur dans ce pays ?

Lorsque vous vendez sur un nouveau marché, vous devez proposer aux clients internationaux leurs méthodes de paiement préférées, afficher les prix dans la devise de leur choix et vous assurer que vos pages de paiement se présentent dans leur langue.

Paiement en ligne

Ce faisant, vous les guiderez tout au long du processus de paiement et les mettrez en confiance pour conclure leur achat.

Ça vous semble trop complexe ? Pas de panique, vous pouvez envisager de vous associer à un prestataire de services de paiement (PSP). Les meilleurs prestataires de services de paiement internationaux peuvent vous aider à franchir les frontières en toute simplicité. En plus d’offrir des informations sur les différents marchés et les préférences de leurs consommateurs, ils peuvent vous proposer une série de fonctionnalités pour simplifier les paiements transfrontaliers (et ainsi booster votre croissance).

Un bon PSP vous aidera à accepter les paiements en ligne sur votre site web, en proposant les méthodes de paiement, la langue et la devise que vos clients préfèrent lorsqu’ils passent en caisse. Ses services de traitement des paiements internationaux vous aideront à rester en parfaite conformité avec les réglementations en vigueur sur tous les marchés où vous désirez opérer. Mais quelles méthodes de paiement devez-vous proposer ?

Les modes de paiement transfrontaliers les plus répandus et appréciés sont les suivants :

Les paiements par carte de crédit

Les cartes de crédit restent la méthode de paiement la plus utilisée au monde et sont largement utilisées pour effectuer des paiements internationaux. Pour les consommateurs, c’est également l’un des moyens de paiement les plus simples et sécurisés, puisqu’ils n’ont qu’à saisir les détails de leur carte pour lancer une transaction.

Portefeuilles numériques

Portefeuilles numériques

Les portefeuilles numériques servent à stocker des fonds de façon digitale. Ils comprennent les portefeuilles mobiles, que les gens utilisent en tant que carte électronique pour les transactions en ligne. Apple Pay est un portefeuille mobile populaire dans le monde entier.

Les portefeuilles électroniques ou e-wallets sont un autre type de portefeuille numérique. Les clients le chargent par virement bancaire, par carte ou directement en espèces. Ils peuvent ensuite l’utiliser pour effectuer des paiements. PayPal est un portefeuille électronique.

De nombreux portefeuilles numériques prennent en charge plusieurs devises et permettent d’effectuer des paiements transfrontaliers.

Méthodes de paiement en ligne alternatives

À l’heure où le commerce électronique se développe et où les frontières s’effacent, il est essentiel de proposer les méthodes de paiement adéquates en regard des pays dans lesquels vous désirez vendre. Prenons l’Europe, par exemple. Chaque pays possède ses propres méthodes de paiement préférées. Là où les consommateurs allemands apprécient SOFORT Banking, Cartes Bancaires est le mode de paiement le plus utilisé en France. Proposer les bonnes options sur votre page de paiement est essentiel pour convertir vos acheteurs. Des études prouvent que les entreprises qui utilisent des méthodes de paiement localisées augmentent leur chiffre d’affaires de 69 %.

Snag — une réussite en matière de localisation

Jetons rapidement un œil à la marque de mode durable Snag, qui a réussi à booster son e-commerce dans toute l’Europe grâce à une localisation intelligente de l’expérience client. En proposant sa page de paiement dans diverses langues, la marque a doublé son taux de conversion, qui est passé de 4 à 8 %. Elle a ensuite ajouté des méthodes de paiement locales, ce qui a encore fait bondir ce taux, pour le voir atteindre 10 %.

Snag checkout

En n’affichant que les méthodes de paiement pertinentes pour votre marché, vos consommateurs seront plus enclins à convertir. Un bon PSP devrait vous aider à choisir les modes de paiement que vous proposez sur la page de paiement pour chaque marché, augmentant ainsi la conversion et la vitesse de passage en caisse.

L’approbation des paiements et les raisons de l’échec des paiements transfrontaliers

Lorsqu’une banque émettrice décide d’approuver ou de refuser un paiement lors d’un paiement transfrontalier, elle ne se contente pas de vérifier si le consommateur dispose des fonds nécessaires pour payer. En fait, elle fonde sa décision sur plusieurs facteurs, dont la location et le type d’entreprise. Elle prend également en compte certaines informations relatives au paiement, notamment :

1. Les fonds disponibles : le consommateur doit disposer des fonds nécessaires pour payer son achat.

2. Les devises utilisées : la transaction a plus de chances d’être refusée lorsque la devise utilisée pour la transaction diffère de celle de la banque émettrice.

3. La valeur de la transaction : les banques émettrices sont plus susceptibles d’approuver des paiements de faible montant, car elles les considèrent comme moins risqués.

Si vous utilisez un PSP pour accepter les paiements en ligne internationaux, celui-ci doit proposer un routage intelligent à votre entreprise pour éviter les échecs de paiement, c’est-à-dire envoyer les transactions entre les banques les plus susceptibles de les approuver. Il doit également avoir conclu des accords avec des banques acquéreuses sur les marchés où vous opérez, afin de réduire encore davantage les risques d’échec des paiements.

Les frais appliqués aux paiements transfrontaliers

Lorsqu’un client international achète l’un de vos produits en utilisant un système de carte, vous allez généralement devoir payer des frais transfrontaliers. En effet, il est presque certain que la banque émettrice de la carte n’est pas située dans le même pays que votre compte marchand (ou le compte que vous utilisez pour recevoir les paiements).

Le coût varie en fonction du type de carte utilisé, et la partie la plus importante de ce coût de transaction est la commission d’interchange. Les commissions d’interchange s’appliquent à toutes les transactions par carte (nationales et transfrontalières), mais il arrive que vous deviez payer une commission d’interchange transfrontalière supplémentaire lorsque vous vendez à l’international.

SEPA zone

Une série de frais peuvent s’appliquer à d’autres types de paiements utilisés dans les transactions transfrontalières. En Europe, le SEPA (Single Euro Payments Area ou l’espace unique de paiement en euros) permet d’effectuer des virements bancaires simplifiés de et vers n’importe quel compte dans les pays membres du SEPA. Cela permet de réduire les frais pour les paiements SEPA effectués au-delà des frontières.

Versement multidevise et frais de change

Vous pouvez également être amené à payer des frais de change sur les paiements que vous acceptez de la part de clients internationaux. En effet, les banques ou autres fintechs impliquées dans le paiement doivent convertir la devise utilisée par votre client dans celle dans laquelle vous souhaitez être payé. Si vous travaillez avec un PSP, il devrait laisser vos clients payer dans leur devise initiale et vous payer dans celle que vous préférez.

Cross border payments

Envoyer et recevoir des paiements dans plusieurs devises peut devenir complexe et coûteux pour les entreprises internationales qui n’ont qu’un seul compte bancaire dans leur pays d’origine. Un bon PSP peut vous aider à disposer de soldes supplémentaires sur les marchés où vous opérez, ce qui signifie que vous pouvez détenir de l’argent, envoyer et recevoir des paiements dans différentes devises. Vous devrez quand même disposer d’un compte marchand dans ce pays, mais cela peut vous aider à économiser de l’argent en évitant les frais de conversion de devises.

Prêt pour l’exploration ?

Les paiements transfrontaliers peuvent sembler difficiles à gérer, et il y a beaucoup de choses à prendre en compte lorsque vous cherchez à vous développer à l’international — types de paiement, flux financiers, conversion de devises, frais supplémentaires. Mais comme tous les grands explorateurs, en vous armant des bons outils et partenaires, la conquête de nouveaux marchés et la recherche de solutions adaptées à votre entreprise et à vos clients devraient se faire sous des vents favorables.

Développez-vous à votre rythme avec Mollie

Chez Mollie, notre objectif est d’aider toutes les entreprises à se développer. Pour ce faire, nous proposons une solution de paiement sans effort qui offre les principales méthodes de paiement européennes et locales, ainsi qu’une expérience de paiement transparente qui affiche la devise et la langue préférées de vos clients. En outre, notre solution vous permet d’accepter des paiements dans plus de 25 devises. Tout cela s’accompagne d’une installation facile, de contrats sans engagement et de prix transparents. Découvrez-en davantage sur les paiements avec Mollie.

Découvrez de nouvelles expériences de paiement sans engagement.