Flux de trésorerie directs et indirects pour e-commerce

Familie & Finanzen: So gehen Familien in Deutschland mit Geld umFamilie & Finanzen: So gehen Familien in Deutschland mit Geld um
Nick Knuppe
Head of Product Marketing
Spécialiste du marketing centré sur le client et perfectionniste du Go-To-Market.

Un tableau de financement donne un aperçu de la santé financière de votre entreprise.

Sa principale fonction est de détailler la trésorerie dont vous disposez après avoir soustrait les sorties aux entrées de trésorerie. Ces informations vous permettent d'évaluer votre capacité à générer suffisamment de revenus pour couvrir les coûts des activités courantes. Votre trésorerie nette vous indique si vous pouvez couvrir vos dettes, ou vos engagements. 

Cette partie est simple. Il peut être difficile de déterminer la méthode de calcul utilisée par votre comptable, à savoir les flux de trésorerie directs ou indirects.

Chaque type de tableau de financement révèle des informations différentes sur votre entreprise. 

Vous pouvez demander directement à votre comptable de vous expliquer la méthode de calcul des flux de trésorerie utilisée. Il ou elle sera en mesure de vous dire quel type de tableau de financement a été utilisé et de revenir avec vous sur tous ces chiffres.

Mais si vous faites votre comptabilité vous-même, nous vous expliquons ici les différences entre la méthode de calcul direct et la méthode de calcul indirect. Vous pourrez ensuite choisir celle qui convient le mieux à votre entreprise.

Quels éléments composent un tableau de financement ?

Avant de plonger dans le vif du sujet, passons en revue les trois principales composantes d'un tableau de financement.

  1. Flux de trésorerie courante : recettes et dépenses liées aux activités quotidiennes, y compris la trésorerie provenant des ventes, les intérêts, les paiements aux fournisseurs, les taxes et les salaires.

  2. Flux de trésorerie d'investissement : Il s'agit de l'argent généré et dépensé pour les investissements. Les recettes comprennent des éléments tels que les ventes d'actifs commerciaux ou les plus-values d'actions. Les dépenses peuvent inclure des remboursements de prêts et les achats d'actifs.

  3. Flux de trésorerie de financement : Il s'agit des recettes et des dépenses liées aux actions, aux titres, au paiement de la dette et au versement de dividendes aux investisseurs. 

Le flux de trésorerie net est égal au total des entrées de trésorerie moins le total des sorties de trésorerie. Par exemple, les activités d'exploitation de votre entreprise génèrent un flux de trésorerie net de 150 000 €, un flux de trésorerie net lié aux activités d'investissement de 20 000 € et un flux de trésorerie net négatif lié au paiement de la dette de 60 000 €.

Vous calculez le flux de trésorerie net de votre entreprise de la manière suivante :

€ 150 000 + € 20 000 - € 60 000 = € 110 000

Dans cet exemple, votre entreprise présente un flux de trésorerie net de 110 000 €, ce qui indique une activité raisonnablement solide qui vous permettra probablement de continuer à payer vos frais généraux et de réduire votre dette.

Si votre flux de trésorerie net est toujours positif, votre entreprise est en bonne santé. À l'inverse, vous rencontrerez peut-être des difficultés à payer les frais courants si votre flux de trésorerie est toujours négatif.

Quelle est la différence entre les flux de trésorerie directs et indirects ?

Les méthodes de calcul des flux de trésorerie directs et indirects utilisent des points de départ, des calculs et des niveaux de détail différents pour créer un relevé bancaire de clôture des comptes.

Flux de trésorerie direct

Les organismes de normalisation comptable recommandent généralement d'utiliser la méthode de calcul des flux de trésorerie directs car elle fournit des informations plus précises. Cependant, de nombreuses entreprises choisissent encore la méthode indirecte car elle est plus simple, moins lourde en termes de production de rapports et moins longue à préparer.

Pour créer le tableau de financement, il faut détailler individuellement les mouvements de trésorerie, les additionner, puis soustraire les dépenses aux recettes sur une période donnée. Les transactions non monétaires ne sont pas incluses.

Parmi les transactions de flux de trésorerie direct, citons les paiements en espèces des clients, les salaires des employés, l'argent versé pour régler les factures, l'argent versé aux vendeurs et l'impôt sur le revenu. Après avoir soustrait les dépenses aux paiements reçus, un flux de trésorerie positif ou négatif apparaît clairement.

Flux de trésorerie indirect

Le flux de trésorerie indirect s'appuie sur des estimations pour calculer le revenu net de votre organisation. Les grandes entreprises avec de nombreux paiements différés, des actifs et des investissements importants utilisent la méthode indirecte car elle est plus simple et plus rapide, bien que moins précise.

La méthode indirecte consiste à s'appuyer sur votre revenu net et à ajuster le chiffre en fonction de l'évolution du bilan comptable.

Certains ajustements peuvent inclure :

  • La suppression des dépenses et des paiements non monétaires

  • La dépréciation

  • Écritures de régularisation

  • Amortissement

  • Variations des stocks, des créances et des dettes

Quelle est la relation entre le flux de trésorerie et le compte de résultat ?

Le compte de résultat présente les recettes et les dépenses sur une période donnée tandis que le tableau de financement présente les flux de trésorerie provenant de vos activités courantes, de financement et d'investissement. Vous utilisez les comptes de résultat pour calculer les tableaux de financement.

Vous pouvez comparer les deux pour tirer des conclusions sur votre gestion de la trésorerie. Par exemple, si votre compte de résultat présente un solde de trésorerie équilibré mais que votre tableau de financement présente un chiffre plus faible, il est probable que vous remboursiez beaucoup de dettes ou que vous ayez apporté des améliorations au niveau des immobilisations.

Un compte de résultat mauvais et un tableau de financement équilibré peuvent signifier que votre entreprise dispose de beaucoup d'actifs. En d'autres termes, vous ne réalisez pas beaucoup de bénéfices en vendant vos produits ou services mais vous disposez d'actifs, comme des biens immobiliers, des équipements ou du mobilier de bureau, que vous pourriez vendre pour générer du capital si besoin est.

Comment choisir la méthode de calcul des flux de trésorerie

Votre comptable choisit généralement la méthode de calcul des flux de trésorerie qui correspond le mieux à la taille de votre entreprise et à vos objectifs. Cela étant, si vous voulez choisir vous-même ou si vous voulez simplement mieux comprendre chaque méthode, voici quelques éléments clés :

Flux de trésorerie direct 

Vous utilisez chaque transaction monétaire pour compiler un nouvel ensemble de données, la méthode directe est donc un enregistrement transparent de vos flux de trésorerie. La méthode directe permet une analyse plus approfondie des flux de trésorerie que la méthode indirecte mais la production de rapports peut prendre beaucoup de temps. En particulier si votre entreprise vend un volume élevé de marchandises de faible valeur.

La méthode de calcul des flux de trésorerie direct permet de prévoir plus facilement les investissements potentiels en matière de flux de trésorerie et l'impact potentiel d'une augmentation des dépenses de trésorerie. Elle peut également révéler des pistes pour réduire les coûts et vous préparer aux périodes annoncées de flux de trésorerie négatifs.

Flux de trésorerie indirect

La méthode indirecte vous permet de comparer le flux de trésorerie au bénéfice net, de clarifier la façon dont vous recevez les liquidités et d'enregistrer les revenus. Par exemple, si votre bénéfice net et le relevé de clôture comptable ne correspondent pas, vous serez en mesure de voir pourquoi.

Puisque vous commencez avec les données du bénéfice net que vous avez déjà dans le compte de résultat de votre entreprise, vous pouvez obtenir une image plus rapide de votre flux de trésorerie. Cette méthode est peut-être moins précise que la méthode directe, car vous utilisez des ajustements prévisionnels mais elle demeure tout de même relativement précise.

Si votre entreprise a beaucoup d'investissements, de prêts ou d'actifs, vous opterez probablement pour la méthode indirecte. Vous utiliserez aussi probablement la comptabilité d'exercice, qui consiste à comptabiliser les recettes et les dépenses au moment où elles ont été convenues plutôt qu'au moment où les paiements ont été envoyés ou reçus. Les termes « net-60 » ou « net-90 » signifient qu'une grande quantité d'argent peut « flotter dans l'air » même si les montants ont été comptabilisés sur le papier.

Finalement, les deux méthodes offrent des résultats similaires.

Simplifiez le flux de trésorerie de votre e-commerce

Que vous choisissiez la méthode directe ou indirecte pour évaluer votre flux de trésorerie, vous serez en mesure de suivre l'argent que vous gagnez et dépensez de manière à garantir la rentabilité de votre entreprise sur le long terme. Pour ce faire, il est essentiel de tenir vos comptes à jour et de planifier les dépenses futures en fonction de la croissance de votre entreprise.

Développez votre activité avec Mollie

Chez Mollie, notre objectif est d'aider toutes les entreprises à se développer. Pour ce faire, nous proposons une solution de paiement sans effort qui vous permet d'accepter plus de 25 méthodes de paiement et d'offrir une interface de checkout optimisée pour la conversion. Nous fournissons également une gamme d'intégrations et de fonctionnalités avancées qui peuvent vous aider à simplifier votre comptabilité et d'autres processus financiers afin de rendre le développement de votre entreprise aussi facile que possible. 

En savoir plus sur les paiements avec Mollie

Développez votre activité avec Mollie
Choisissez vos méthodes de paiement